20 h 00 : "OPEN LAND" Bruno ANGELINI Quartet

Bruno Angelini bâtit une oeuvre, pour l’essentiel édifiée en formations serrées (du solo au quartet…), d’une rare cohérence et d’une réelle fidélité. La discographie du Marseillais s’étoffe avec le temps, suivant le fil invisible d’un jazz qui, pour toucher à l’intime, a tout pour plaire au plus grand nombre, sans sombrer dans la séduction à la petite semaine. "Open LAND : et si le pianiste français avait signé le plus beau disque de sa carrière ? Rarement en tout cas son art du lyrisme pudique n’avait sonné à ce point maitrisé et émouvant. Mélodieux, délicat et intense, la trinité de la réussite." (Jazznews)  
Bruno Angelini - piano, compositions ; RégisHuby - violon, violon ténor, électronique ; 
Claude Tchamitchian - contrebasse,  Edward Perraud - batterie, percussions

 

21 h 30 : Sarah LANCMAN QUARTET  "à Contretemps"

Mademoiselle chante le jazz et elle ne fait pas semblant. A l’heure où le swing a déserté les gosiers

et où les projets ultra formatés flattent les oreilles, Sarah Lancman fait figure au mieux d’oiseau rare, au pire de samouraï. Comme ses illustres aînées, les Merrill, Vaughan, Horn ou Simone, elle sait jongler avec les timbres et explorer tout le registre des émotions. Sa voix caméléon monte à la gorge, jouant tantôt d’un petit voile qui électrise, tantôt d’une candeur adolescente qui attendrit. Comme elles, elle chante l’amour, les histoires qui commencent et qui finissent mais surtout l’amour de créer ensemble et de se donner toute entière à la musique et à ceux qui la reçoivent. Elle a obtenu en 2012 à Montreux, le 1er prix au Concours International Shure Jazz Vocal, présidé cette année-là par Quincy Jones... Le verdict de Mister Jones fut sans appel : "She’s truly a great new voice for jazz".  
Sarah Lancman : voix ; Giovanni Mirabassi : Piano ; Thomas Bramerie : contrebasse ; Lukmil Perez : Batterie

 

23 h : Guillaume PERRET "Elévation" 

Après le succès de ses précédents opus, Guillaume Perret revient avec un nouveau projet : "Elévation", issu pour une grande part de la musique qu'il a composée pour le film de P-E Le Goff, “16 Levers de Soleil”, film qui relate la mission de l’astronaute  Thomas Pesquet.  « Elévation », c’est le titre de ce futur album de Guillaume, qui reprend certes la musique du film, mais pas que... Avec ce spectacle, Guillaume Perret et ses musiciens  vous mettent "des étoiles plein les yeux". Un final son et lumière magnifique,..  bien mieux qu'un feu d'artifice pour clôturer notre festival ! 
Guillaume Perret : Saxophone ;  
Yessaï Karapetian : Keyboards 
Julien Herné : Bass ; Martin Wangermée : Drums